DSCN9841

Voici ma nouvelle recette fétiche de brioche. Presque tous les dimanches on en a une nouvelle qui nous attend pour le petit déj' depuis un mois. Certes, il faut y penser à l'avance car le levain naturel (c'est le nouvel habitant de mon frigo) ça n'est pas très pressé. Il faut lui apporter une attention particulière si l'on veut du pain ou de la brioche. Bref, ça ne se décide pas à la dernière minute car il faut penser à le nourrir la veille (ou le matin si on peut préparer la pâte dans la journée).
J'ai trouvé cette recette sur blog de Fidji. D'ailleurs à la lecture de son index des brioches (et autres gourmandises d'ailleurs), je n'arrêtais pas de saliver.
Quand j'étais petite, la brioche vendéenne c'était la récompense les jours où on prenait la direction de la mer. On s'arrêtait à Vendrennes pour la fameuse brioche fondante et filtante... Et bien cette recette permet d'obtenir une mie assez filante et surtout hyper moelleuse et qui le reste 4-5 jours au moins, ça c'est bien!
Mettre dans la MAP dans l'ordre suivant :
2 oeuf + lait = 275 g+100 g de sucre + 7 g de sel + 1 c à s d'eau de vie ( poire williams) je n'ai rien de tel dans mes placards... + 1 c à s de fleur d'oranger + 500 g de farine T45 + 100 g de levain naturel (rafraîchit à la T80) + 1 c à café de levure sèche de boulanger (1/2 paquet). Lancer le programme pâte une première fois pour que la machine pétrisse 5-6 min. Arrêter la machine, ajouter 150 g de beurre mou. Relancer le programme pâte. Quand le programme est terminé, mettre dans une boîte hermétique suffisamment grande pour laisser la pâte gonfler et mettre au réfrigérateur au moins 20h (cela m'est arrivé de laisser la pâte 48h). Sortir la pâte du frigo et façonner une tresse et mettre dans un moule à pain (sorte de grand moule à cake) ou dans 2 moules à cake. Laisser gonfler 3h (J'avoue que ma tresse a tendance à perdre sa forme lors de la poussée). Dorer avec un jaune d'oeuf battu additionné d'un peu de lait.
Enfourner à four chaud (180°C) pendant 30 min env. (je couvre d'alu à mi-cuisson car souvent elle dore très vite).


Il faut vraiment la mériter cette brioche car il y a beaucoup de temps de repos. Ca ne peut pas être une envie subite sinon on reste frustrée, mais le résultat est tellement bon que ça vaut le coup de trépigner pendant sa réalisation.