IMAG0617bis

Pour les petits déjeuner du WE, il faut quelque chose de réconfortant. J'avais envie d'une brioche bien garnie, le chinois s'imposait.
Pour faire simple, j'ai pris la base de la brioche morave de chez papilles et pupilles. Puis une traditionnelle crème patissière et en guise de pépites de chocolat, des barres de chocolat pour pains au chocolat coupées en morceaux.
Pour un bon gros chinois :
Mettre dans la MAP 305g de lait, 40g de beurre mou, 60g de sucre, 1 pincée de sel, 470g de farine, 30g de flocons de purée, 1 sachet de levure de boulanger. Mettre sur le programme pâte.
Pendant ce temps, préparer la crème pâtissière :
Battre 3 jaunes d'oeufs avec 60g de sucre, jusqu'à blanchiment, puis ajouter 30g de fécule de maïs. Porter à ébullition 30 cL de lait avec les graines d'une gousse de vanille. Verser la moitié du lait sur les oeufs tout en mélangeant bien, puis reverser dans la casserole et faire chauffer jusqu'à épaississement. Mettre à refroidir dans un saladier et filmer.
Quand la pâte est prête, la dégazer et attendre 10 min. L'étaler pour former un rectangle de 30x40cm. Etaler la crème pâtissière et parsemer de trèèèèèès nombreuses pépites de chocolat. Former un boudin et couper en 7 morceaux. Dans un moule à charnière (c'est plus facile à démouler ensuite) beurré placer un tronçon au centre puis les autres tout autour, comme une marguerite.
Enfourner à four préchauffé à 180°C pour 30 min environ. A la sortie du four on peut badigeonner de gelée de confiture ou de coing pour faire briller le chinois.
Ensuite, la question est : peut-on se retenir jusqu'au petit déj pour y goûter ? Pour moi, c'est non !!!